Méthode OHIO : le bordel à zéro

En ce début d’année, je me suis dit que tu aimerais découvrir une méthode fort simple mais diablement efficace. Nom de code : OHIO. Plongeons dans la piscine de l’organisation sans faille pour la découvrir.

Quatre lettres, une solution

OHIO, en anglais dans le texte : only handle it once. En belge dans le texte : n’y chipote qu’une fois. Qu’une SEULE fois.

Démonstration !

Applicable dans de nombreux contextes, la méthode OHIO fonctionne avant tout pour les tâches simples et répétitves qui peuvent te bouffer (relativement) discrètement une bonne partie de la journée. Tu ne vois pas, vraiment ?

  • Un e-mail fait son apparition dans ta boîte de réception. Dès que tu l’aperçois, prends une décision : le mettre de côté pour plus tard (dans un dossier prévu à cet effet que tu consultes régulièrement), le lire et y répondre de suite, le jeter, le contempler quelques instants… Ton e-mail, ton choix, mais le but est de le traiter le plus rapidement et le plus efficacement possible.
  • Tu reçois une facture : rebelote. Jette-la (peu recommandé), fais le paiement directement ou mets-la de côté avec les autres factures à traiter ce mois-ci (et n’oublie pas de gérer ça à date plus ou moins fixe).
  • Tu glisses sur une chaussette trouée qui traîne : vis ma vie. Ramasse-la et range-la (valeur sentimentale oblige), lance-la dans le bac à linge (habileté requise) ou jette-la (à contre-cœur, car elle pourrait retrouver sa sœur un jour).

Comme avec le BuJo, tu l’auras compris, l’idée est de désencombrer un maximum ton environnement physique, mental et virtuel (fin de l’instant philo ; glosez).

OHIO : le fond de la piscine n’est pas pour toi.

La méthode OHIO, c’est la solution à tous tes problèmes ! Non.

Ne nous leurrons pas, OHIO ne fonctionne que pour les choses gérables en deux temps trois mouvements ou moins. Impossible de gérer un projet entier en ne penseant qu’OHIO.

Mais, parole de tête en l’air, elle peut être bien utile pour garder en ordre (et donc en ordre de marche) un cerveau, un appart et un bureau.

Mon truc infallible ? Fredonner le refrain de Ohio (et pas celui de Pull marine, merci, Les Piles !) en remplaçant “moral” par “bordel”. Infaillible, je te dis.

Envie d’en savoir plus ?

Voici quelques liens qui pourraient t’aider à appliquer la méthode OHIO :

Alors, en route pour l’OHIO ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*